Presentation

APECOS signifie "Association de Prise ECharge des Orphelins du Sida". Cette petite asbl locale est créée en 2003 sur le modèle d’Apecos Burundi. En 2013, je crée l'ASBL Dream In Action qui devient le principal bailleur de fonds d'Apecos Rwanda.
Nous recherchons des réponses durables aux besoins d'une cinquantaine d'orphelins du Sida, placés en familles d’accueil toujours très défavorisées. Nous soutenons leur scolarisation, le soutien psychologique et la création d'activités génératrices de revenus (AGR) en vue de leur permettre une autonomie financière.

A Kigali, Nous louons une maison équipée de l’électricité qui sert de lieu de rassemblement pour les familles et de bureau pour nos trois collaborateurs sur le terrain (Adrienne, Françine et Philémon).

HISTORIQUE

Au printemps 2010, je suis mise en contact avec Daniel Muhimuzi, le Président d’APECOS, qui accepte avec gratitude mon offre d’aide bénévole. Le but de mon premier voyage (du 16 septembre au 16 octobre 2010) était de faire connaissance avec le projet et de fonder un atelier de couture.
J’ai collecté le matériel et les fournitures, auprès de mes amis, afin de pouvoir initier cet atelier. Mon but était de réaliser, avec des femmes débutantes, (la plupart n’avaient jamais manipulé une paire de ciseaux) des articles utiles dont elles auraient un usage immédiat et qu’elles puisent emporter chez elles après les cours.

En partant sur une base de patchworks découpés dans d’anciennes chemises d’hommes et des petits coupons sans valeur, nous avons réalisé en un mois 18 couvertures et une trentaine de sacs de tous formats.
J’ai été impressionnée par les progrès rapides de mes 16 élèves qui, à la fin de leur séjour, manipulaient sans problèmes les 3 machines à coudre et arrivaient à réaliser seules les modèles appris.

Parallèlement, j’allais tous les après-midi avec le responsable d’APECOS, visiter les familles et discuter de la manière dont on pourrait améliorer leurs conditions de vie parfois dramatiques. Mes conclusions à ces visites sont que les solutions existent, qu’elles sont souvent faciles à réaliser, qu’une centaine d’euros suffirait souvent à créer une petite activité qui rendrait une famille autonome, et je suis rentrée de ce séjour avec la ferme intention de les aider.

ACTION !

J’ai donc organisé des conférences, des ventes d’œufs de Pâques ou de gaufres, des Garden Party, des soupers et, deux fois par mois, je participais à des brocantes ou je vendais au profit exclusif d’Apecos tous les articles que je recevais. J'essaye surtout de trouver des parrainages pour les enfants et, par tous les moyens, j’essaye de collecter ce que je peux pour leur venir en aide.

Ma priorité absolue est le payement des minervals et des frais scolaires de tous les enfants et, rien que pour ce poste, il faut que je réunisse environ 2500 € par trimestre. Je suis très heureuse d’avoir pu atteindre cet objectif jusqu’à présent mais j'ai chaque fois pu, grâce à la générosité de tous, obtenir bien plus pour ces familles.

Chaque hiver, accompagnée depuis quelques années, je retourne sur place pendant un mois afin de suivre l’évolution des projets en cours et d’en initier de nouveaux.